Les signaux d'alerte

La prévention de la maltraitance passe par l'attention portée à des signaux d'alerte : plus ils sont nombreux pour une situation donnée, plus la situation est à risque.


Signaux d'alerte de maltraitance - La personne aidée

  • A déjà subi des violences
  • Vit des conflits familiaux, a des relations conflictuelles avec l'aidant principal
  • A des problèmes de comportement
  • A une vision qui semble incorrecte de ses capacités
  • Est dépendante financièrement ou psychologiquement
  • Est dépendante pour les soins d'hygiène et l'alimentation
  • A des comportements addictifs (alcool, drogue)
  • N'a pas de médecin traitant
  • Voit très peu de membres de sa famille ou d'amis
  • Porte des traces de chutes ou de blessures suspectes

Signaux d'alerte de maltraitance - L'aidant principal

  • Cohabite avec la personne aidée
  • A ou a eu des relations conflictuelles avec la personne aidée
  • A des difficultés à communiquer avec la personne aidée (elle crie souvent, a des gestes brusques)
  • A une vision qui semble incorrecte de ses capacités ou de celles de la personne aidée
  • Ne connaît pas les symptômes de la pathologie de la personne aidée
  • Semble épuisé physiquement ou psychologiquement
  • Est sans emploi ou est dépendant financièrement de la personne aidée
  • A des comportements addictifs (alcool, drogue) ou des problèmes de comportement (violence, difficultés émotionnelles ou mentales)
  • Voit très peu de membres de sa famille ou d'amis


Maltraitance : difficile objectivité

Il est parfois difficile de savoir où commence la maltraitance : Menacer d'une privation d'activité, est-ce du chantage, une maltraitance psychologique, ou la seule solution trouvée pour qu'une personne accepte de se nourrir ? Il est donc important de partager ses interrogations pour analyser objectivement une situation. L'appel au 3977 permet de ne pas rester seul et d'avoir un autre point de vue sur la situation.