Les aidants familiaux

Les relations d'affection, d'amour ou de respect qui lient l'aidant principal à une personne âgée dépendante ou à une personne en situation de handicap, les moments de complicité partagée ou de bien-être mutuel peuvent être mis à mal pour des raisons complexes.

Les aidants peuvent être soumis à des difficultés multiples : physiques, morales, psychologiques, financières, organisationnelles... Ces difficultés peuvent amener à des états de souffrance, d'épuisement pouvant conduire à des attitudes et des comportements inadaptés.

Ces risques sont réels et ne doivent pas être masqués. Il ne faut pas non plus culpabiliser de ne pouvoir être en permanence à la hauteur de l'image que l'on a de son rôle.

 Faire part des difficultés, faire appel à d'autres pour soutenir, déculpabiliser, pourra aider à trouver la ou les solutions utiles pour assurer le bien-être de l'aidant et de la personne aidée.